Bibliographie des Juifs de Tunisie

Histoire

Pour un excellent survol de l'histoire des Juifs de Tunisie, on pourra se reporter à l'article Wikipedia de haute tenue : http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_Juifs_en_Tunisie

L'ouvrage de référence reste le livre de Paul Sebag, Histoire des Juifs de Tunisie des origines à nos jours, L'Harmattan Paris 1991. On pourra également consulter avec bonheur :

  • Jacques Taïeb, Sociétés juives du Maghreb moderne (1500-1900), un monde en mouvement, Maisonneuve & Larose, Paris 2000
  • Sonia Fellous (sous la direction de), Juifs et Musulmans en Tunisie - Fraternité et déchirements, Société d'Histoire des Juifs de Tunisie, Paris 2003
  • Claude Nataf (ouvrage coordonné par), De Tunis à Paris, Mélanges à la mémoire de Paul Sebag, Editions de l'éclat, Paris Tel Aviv 2008
  • Denis Cohen-Tannoudji (ouvrage coordonné par), Entre orient et occident, Juifs et Musulmans en Tunisie, Editions de l'éclat, Paris 2007
  • Robert Attal et Claude Sitbon, Regards sur les Juifs de Tunisie, Albin Michel, Paris 1979
  • Abdelhamid Larguèche, Les ombres de Tunis - pauvres, marginaux et minorités aux XVIIIe et XIXe siècles, Arcantères, Paris 2000
  • Albert-Armand Maarek, Les Juifs de Tunisie - histoire d'une émancipation, Éditions Glyphe, 2013. Cette 2ème édition comporte également des chapitres spécifiques sur les communautés juives de Sousse et de Nabeul.

Au Moyen-Age, la Geniza du Caire et les historiens musulmans donnent une vision extrêmement précise des Juifs de Tunisie :

  • S.D. Goitein, Letters of Medieval Jewish Traders, Princeton University Press 1973
  • S.D. Goitein, A Mediterranean Society - The Jewish Communities of the World as Portrayed in the Documents of the Cairo Geniza, University of California Press, Berkeley 1988
  • Hmida Toukabri, Les Juifs dans la Tunisie médiévale 909-1057, Romillat, Paris 2002

Pour la période précédant le protectorat français, se reporter aux ouvrages suivants :

  • Bice Slama, L'insurrection de 1864 en Tunisie, Maison tunisienne de l'édition, Tunis 1967
  • Jean Ganiage, Les origines du Protectorat français en Tunisie (1861-1881), P.U.F., Paris 1959
  • Jacques Taïeb, Etre juif au Maghreb à la veille de la colonisation, Albin Michel, Paris 1994

La seconde guerre mondiale a été amplement étudiée :

  • Jacques Sabille, Les Juifs de Tunisie sous Vichy et l'occupation, Editions du Centre, Paris 1954
  • Robert Borgel, Etoile jaune et croix gammée, Le Manuscrit, 2007
  • Paul Ghez, Six mois sous la botte, préfacé et annoté par Claude Nataf, Le Manuscrit, 2009
  • Claude Nataf, Les Juifs de Tunisie sous le joug nazi : 9 novembre 1942 - 8 mai 1943, Le Manuscrit, 2012

Noms de famille

Le principal ouvrage d’onomastique des Juifs de Tunisie est là encore celui de Paul Sebag, Les noms des Juifs de Tunisie, origines et significations, L’Harmattan Paris 2002.

Les ouvrages portant sur les noms des Juifs d’Afrique du Nord sont également précieux :

  • Jacques Taïeb, Juifs du Maghreb, Noms de famille et société, Paris, Cercle de généalogie juive, 2004. Recensement assez exhaustif, comprenant également une analyse fine des migrations et des mécanismes sociologiques ayant conduit à la formation des noms de famille.
  • Maurice Eisenbeth, Les Juifs d’Afrique du Nord, démographie et onomastique, Alger 1936, réédité par le Cercle de Généalogie Juive. Un recensement assez exhaustif, donnant une large place aux noms de tribus berbères.
  • Abraham I. Laredo, Les Noms des Juifs du Maroc - Essai d'Onomastique Judéo-Marocaine, Hebraica Ediciones, Madrid 2008, un ouvrage de référence en deux tomes, citant intégralement ses sources et précédé d’une étude approfondie des mécanismes linguistiques de formation des noms de famille.
  • Moritz Steinschneider, An Introduction to the Arabic Literature of the Jews, in Jewish Quarterly Review (voir article sur notre site). Le doyen de la discipline.
  • Joseph Toledano, Une histoire de famille, Les noms de famille juifs d'Afrique du Nord, Jérusalem. Nombreuses biographies très intéressantes, malheureusement sans aucune indication de source.

Enfin, le grand spécialiste de la Genizah du Caire S.D. Goitein a écrit un article sur la Tunisie médiévale qui contient une liste des noms des Juifs tunisiens les plus courants aux IXème-XIème siècles :

  • S.D. Goitein, Medieval Tunisia: The Hub of the Mediterranean, in Studies in Islamic History and Institutions, Brill, 2010, p. 327

Familles connues

Plusieurs livres retracent l'histoire de familles entières :

  • Denis Cohen-Tannoudji, Les Enfants d'Yishmaël - Itinéraires séfarades maghrébins du Moyen-Age à nos jours, Hermann Editeurs, Paris 2010. L'histoire de l'illustre dynastie rabbinique des COHEN-TANUGI, remarquablement replacée dans l'histoire plus générale du peuple juif.
  • Francesca Trivellato, The Familiarity of Strangers: The Sephardic Diaspora, Livorno, and Cross-cultural Trade in the Early Modern Period, Yale University Press, 2009. Les échanges planétaires des familles ERGAS et SILVERA et de leur maison de commerce au XVIIème siècle, d'après l'analyse de plusieurs milliers de lettres.
  • Elia Boccara, La saga des séfarades portugais – Tunis : un havre pour les familles fuyant l’Inquisition, éditions Tchou, Paris 2012. Histoire familiale depuis l’Espagne des familles VALENSI et BOCCARA de Tunisie.
  • Lionel Lévy, La Nation Juive Portugaise : Livourne, Amsterdam, Tunis 1591-1951, L'Harmattan, Paris 1999. Une référence indispensable sur toutes les familles livournaises de Tunis, autant qu'une analyse rigoureuse et documentée de l'évolution de la communauté "portugaise" (livournaise) de Tunis.

La Bibliothèque comporte également quelques monographies familiales, dont on indique ici les cotes : Cohen-Tanugi (B177), Sarfati (D052), Zeboulon (L097). Plusieurs articles ont également été publiés :

Sources

Biographies et autobiographies

De nombreux ouvrages biographiques ou autobiographiques ont été écrits. Souvent intéressants et regorgeant de détails nominatifs, on préfèrera toutefois ceux dont les sources sont clairement indiquées, plutôt rares. La liste ci-dessous comporte de tels ouvrages :

  • Benyamin Rafael Cohen, Malkhei Tarshish, Jérusalem 1986 (en hébreu). Dictionnaire biographique de 365 pages des rabbins tunisiens depuis la période suivant la destruction du Second Temple - l'essentiel de l'ouvrage couvrant néanmoins la période 1690-1980, avec des informations généalogiques significatives. Voir l'index réalisé par Mathilde Tagger et publié par l'institut Ben-Zvi en 1994, ainsi que l'article de Mathilde Tagger dans Sharsheret Hadorot, vol 9 n°1, 1995.
  • Y. Tanugi, Toledot Khakhmei Tunis, Bnei Brak, 1988 (en hébreu). Signalé dans JewishGen RAV-SIG par Chaim Freedman.
  • Lucette Valensi, Mardochée Naggiar - Enquête sur un inconnu, Stock, Paris 2008
  • Albert Naccache, Les roses de l'Ariana, Cheminements, Paris 2010
  • Frédéric Gasquet, La lettre de mon père, Editions du Félin, Paris 2006
  • Félix Nataf, Juif maghrébin, Fayolle, Paris 1978
  • Michal Saraf, Rabbi Haï Taïeb Lo Met et Rabbi Yechouah Bessis, deux étoiles brillent sur Tunis, Barazani et fils, Tel Aviv 1997
  • Rabbanit Hanna Perets, traduction Yona Houri, Les Guéonim de Tunis, Kol, Paris 2008. Nombreuses biographies illustrées de rabbins tunisiens, comportant des charges assez violentes contre l'action de l'AIU en Tunisie.
  • Binyamin Fennech, A'hawa wechalom, Editions Makhon Sarei Zevulun. Biographie et discours de Rabbi Houita Haïm Uzan, Grand Rabbin de Bengardane.
  • Binyamin Fennech, Les Sages de Zarzis. Biographies de R. Chalom Cohen, R. Yossef Boukhris et R. David Cohen-Yonathan, premiers rabbins de Zarzis.
  • Francine Belaïsch-Scemama, Actes de propriété - Ces maisons de Tunisie qui nous habitent encore, Books on Demand, Paris 2015. Une évocation détaillée de plusieurs familles SCEMAMA et CASTRO appartenant à la haute bourgeoisie juive tunisienne, de la première guerre mondiale à l'indépendance.

D'autres ouvrages, plus romancés et moins scientifiques, peuvent néanmoins présenter un certain intérêt :

  • Albert Memmi, La statue de sel, Gallimard, Paris 1966
  • Gisèle Sarfati, Autofiction - à la recherche d'une mémoire perdue Tunisie/Sousse 1871-1967, Editions Plumes Cerfs-Volants, Paris 2010

Sources spécifiques à une ville ou une communauté particulière

Tunis

  • Robert Attal et Joseph Avivi, Registre Matrimonial de la Communauté Juive Portugaise de Tunis (1843-1854), Oriens Judaicus, Institut Ben-Zvi, Jérusalem 2000
  • Robert Attal et Joseph Avivi, Registres matrimoniaux de la Communauté Juive Portugaise de Tunis aux XVIIIe et XIXe siècles, Oriens Judaicus, édition en français 1989

Livourne et les Livournais

  • Lionel Lévy, La Communauté juive de Livourne, L'Harmattan, Paris 1996
  • Lionel Lévy, La Nation Juive Portugaise : Livourne, Amsterdam, Tunis 1591-1951, L'Harmattan, Paris 1999

Kairouan

Les sources actuelles concernent principalement la première communauté juive de Kairouan, de 800 à 1057 : voir l'article de David Corcos dans la Jewish Virtual Library, qui cite quelques références bibliographiques.

Nabeul

  • Victor Hayoun, Juifs de Nabeul, Histoire et Culture, édition à compte d'auteur, 2012. La thèse complète de Victor Hayoun sur les Juifs de Nabeul, fondée sur une remarquable étude généalogique de toute la communauté, peut être consultée à la bibliothèque de l'AIU.

Sousse

  • Claire Rubinstein-Cohen, Portrait de la Communauté Juive de Sousse, de l'orientalité à l'occidentalisation, un siècle d'histoire (1857-1957), éditions Edilivres APARIS, Saint-Denis 2011

Djerba

  • Abraham L. Udovitch et Lucette Valensi, Juifs en Terre d'Islam : les communautés de Djerba, Editions des Archives Contemporaines, 1984. Peu de détails nominatifs, mais une étude ethnographique rigoureuse.

Patrimoine culturel

La référence, magnifiquement illustrée, impeccablement documentée et sourcée, et comportant même quelques éléments généalogiques, est :

  • Colette Bismuth-Jarassé et Dominique Jarassé, Synagogues de Tunisie : Monuments d'une histoire et d'une identité, Editions Esthétique du Divers, 2010

Le cimetière juif du Borgel à Tunis a également fait l'objet d'un livre de nos partenaires de l'AICJT qui contient, entre autres, des biographies de personnalités inhumées au Borgel :

  • Michèle Fellous (ed.), Le cimetière du Borgel de Tunis - Patrimoine en péril, Editions Glyphe, 2016

On pourra également consulter des ouvrages présentant un intérêt ethnographique certain :

  • Jean-Pierre Allali, Juifs de Tunisie, Editions Soline, 2003
  • Bernard Allali, Les juifs de Tunisie - Un autre regard, A.T.P.J.T., Paris 2014

 

Bibliographie proposée par Thierry Samama