Revue 98

SOMMAIRE DU N°98

 

Activités du Cercle

 
Familles

Bollwiller, berceau des Grumbach : naissance et essor d’une communauté juive rurale à l’ombre du lys

Denis Ingold

Spécialiste de l’histoire des Juifs du Haut-Rhin, l’auteur nous présente des traces très anciennes des Juifs (XIIIe siècle) dans cette petite bourgade suivies de l’existence probable d’une yeshiva dès le XVe siècle. Ils sont 132 Juifs selon un rapport de 1656 protégés du nouveau seigneur de la commune, le lieutenant général Reinholdt de Rosen arrivé en Alsace avec l’armée suédoise et passé au service du roi de France. Protégés, mais assaillis d’une pluie d’amendes dont les motifs sont bien minces en vérité. Quelques patronymes sont attestés dès le XVIIe siècle: Seligman Levi, Joseph Schwob, Hirtz Bernhardt etc.. Des informations proviennent aussi du Mohelbuch du R.Simon Blum qui circoncit 65 enfants. A la fin du XVIIe siècle le village a grandi et les Juifs cohabitent sereinement avec les chrétiens. L’auteur nous fournit une liste des familles juives qui habitent Bollwiller au début du XVIIIe siècle. Il existe un dénombrement qui date de 1734, une rue des Juifs dès le XVIIIe siècle et la synagogue date du milieu du XIXe.

 


Il y a Weil et Weil

J.B.

L’auteur présente l’arbre Weil de sa famille à la suite de recherches entreprises sur de données que lui ont livrées ses parents : l’existence d’une arrière-arrière grand mère, Rachel, dont le père est originaire de Sulzburg en Allemagne. La lecture des Mémoires d’Alexandre Weill (1811-1899), journaliste et écrivain, lui permet de découvrir non seulement qu’ A.W. est un membre de sa famille mais que cette famille Weill remonte à Sulzburg et Sthülingen dans une longue dynastie de rabbins qui inclut Meier de Rothenburg. Les sources sont longuement discutées.

 


Compléments sur la généalogie ascendante de Claude Lévi-Strauss

Guy Worms

Dans le n° 96 de cette revue, dont la parution coïncidait avec la célébration du centième anniversaire de Claude Lévi-Strauss, Bernard Lyon-Caen nous a proposé l’ébauche d’une généalogie ascendante de l’illustre ethnologue. Les données disponibles sur la Toile se bornaient à indiquer que Claude était le fils de Raymond Lévi-Strauss, artiste-peintre, sans autre précision sur ce dernier.
En ouvrant ce chantier, Bernard Lyon-Caen nous a révélé l’origine de ce patronyme composé à la suite de l’union d’un Gustave Levi natif d’Ingwiller et d’une Léa Strauss, parisienne de naissance mais fille d’un musicien strasbourgeois qui avait connu en son temps une grande notoriété.


Mélanges


Place des prénoms dans l’anthroponymie des Juifs du Maghreb

Jacques Taïeb

L’article de Jacques Taïeb a pour premier objectif de déterminer statistiquement la place des prénoms dans l’étude des noms de famille des Juifs du Maghreb et leurs origines linguistiques. L'auteur utilise les informations de son ouvrage Juifs du Maghreb, noms de famille et sociétés (1500- 1900) publié par le CGJ en 2004, complété de nouvelles considérations.
Il analyse le sens social de ces prénoms et leur finalité (aspect conjuratoire, votif etc..) ainsi que les visions du monde que reflète leur attribution dans cette société traditionnelle.

 


Comment utiliser les moteurs de recherche sur le site du CGJ

Georges Graner

Notre webmestre explique l'utilisation des trois moteurs de recherche de notre site : le moteur général de recherches, le moteur du fonds de documentation et celui des Questions-Réponses. Il détaille les modes d'emploi qui figurent sur le site.

 

Revue de Livres    

Analyse de livres entrés récemment dans notre Fond de Documentation:

La communauté juive de Metz et ses familles (1565-1700) par Pascal Faustini

La Plage de Trouville par Carole Achache

Les Litvaks par Henri Minczeles, Yves Plassereaud et Suzanne Pourchier.

 

Fonds de Documentation   

Liste de documents et d'ouvrages reçus récemment

 

Revue de presse

 

 

Accès à la revue (exemplaire papier)

Accès à la revue (fichier pdf à télécharger)