Revue 150

RÉSUMÉS du N° 150

Pierre-André Meyer
L’ascendance de Jeanne Clémence Weil (1849-1905), mère de Marcel Proust
Dans le cadre du centenaire de la mort de Marcel Proust (1871-1922), cet article fait le point de nos connaissances sur l’ascendance de Jeanne Clémence Weil, mère de l’écrivain. Sont passées en revue successivement son ascendance paternelle (le côté Weil, originaire de Niedernai, en Alsace) et son ascendance maternelle (le côté Berncastel, originaire de Trèves), en évoquant aussi les autres branches (les Nathan, originaires de Lunéville, et les Silny, originaires de Metz). L’accent est mis en particulier sur la personnalité de Baruch Weil (1780-1828), grand-père paternel de Jeanne Weil, important homme d’affaires parisien, qui dirigea pendant plus d’un quart de siècle la manufacture de porcelaine de Fontainebleau. Une liste d’ascendance de Jeanne Weil sur 12 générations, suivie d’un schéma de sa « parentèle », complètent cet article.

Gilles Boulu
Familles juives de la régence d’Alger à Livourne. Nouvelles sources généalogiques
Les marchands juifs des communautés autochtones d’Afrique du Nord, notamment ceux de la régence d’Alger, ont été attirés dès le 17e siècle par le port de Livourne, plateforme du commerce méditerranéen. Les nouvelles sources disponibles, particulièrement les archives de la communauté juive de Livourne dont les ketubbot, permettent d’établir les généalogies lointaines de ces marchands et de suppléer aux sources locales qui font souvent défaut. L’auteur donne une liste des principales familles qui représenteront au 19e siècle 15% de la population juive de Livourne.

Joëlle Allouche-Benayoun
Eugénie Ceddaha et le « cimetière des fous » d’Évreux
L’annonce du prochain ensevelissement du « cimetière des fous » (Évreux, Normandie) sous une route nationale conduit l’auteure, suite à différents articles de presse, et à l’indexation des tombes par une équipe du Conservatoire départemental du patrimoine de l’Eure, à s’intéresser à une des rares tombes juives présentes, celle d’Eugénie Ceddaha, née à Philippeville (aujourd’hui Skikda), en Algérie.

Rémy Chicheportiche
Les filles de Jacob Sasportas à Tlemcen
L’étude du testament de rabbi Jacob Sasportas (1610-1698) révèle qu’il a eu des enfants d’une première épouse avant Rachel Toledano. Son fils Samuel est issu de ce premier lit, de même que des filles restées à Tlemcen quand Jacob a émigré en Europe.

Lire en ligne et télécharger (réservé aux adhérents abonnés à la revue en 2022)

Acheter ce numéro (exemplaire papier)