Revue 117

RÉSUMÉS du N° 117
Gilles Boulu
Le caïd Chalom et sa famille. Une enquête généalogique
L'auteur détaille le parcours qu'il a réalisé pour retrouver la trace et établir la généalogie d'un de ses ancêtres, personnage fameux de source familiale : le caïd Chalom Scemama qui fut receveur des
impôts dans le Gouvernement de la Régence de Tunis au 19e siècle.
Gilles Boulu rattache ce personnage à la dynastie des receveurs des finances et caïds des Israélites homonymes et nous fournit des éléments sur ses descendants, dont certains jouèrent un rôle politique
dans la Tunisie contemporaine. Il ressort de l'expérience de l'auteur que la généalogie en milieu juif tunisien nécessite le recours aux sources les plus variées afin de tenter de reconstituer le « puzzle familial ».


Jacques Bloch
Le rabbin Elie Bloch (1909-1943)
L'auteur retrace la vie et la généalogie du rabbin Élie Bloch, allié aux familles Debré et Schwartz. Nommé rabbin de la jeunesse à Metz en 1939, il devient aumônier des Mosellans évacués en septembre
1939. Réfugié à Poitiers sous l'occupation nazie, il parvient à faire libérer de nombreux enfants. Il est arrêté le 11 février 1943 avec sa fille et quelques mois après son épouse. Tous trois seront déportés de Drancy (convoi 63) et assassinés à Auschwitz.

 



Anne-Marie Fribourg
A la recherche d'Elisabeth. Un cas typique de fluctuation patronymique, de la Lorraine à Paris au 19e siècle.
L'article relate les fluctuations au milieu du 19e siècle, d'abord dans la Meuse puis à Paris, du nom de famille d'une enfant naturelle et de sa mère Elisabeth Créhange. Cet exemple est emblématique de la multiplication des erreurs qui ont pu concerner les patronymes, et tout particulièrement ceux des femmes.


Sylvie Gsell
Voyager à la recherche de ses racines. Roumanie, Ukraine, 2002-2013
Sylvie Gsell a voyagé quatre fois entre 2002 et 2013 en Roumanie et Ukraine sur les traces de sa famille. Elle partage quelques réflexions sur ce qu'elle a trouvé au cours de ses voyages : émotion, rencontres et conseils de voyage.

Pierre-André MeyerLa mémoire du martyr Raphaël Lévy honorée à Glatigny (Moselle)
Raphaël Lévy, Juif de Boulay, a été brûlé vif à Metz le 17 janvier 1670 sous la fausse inculpation d'enlèvement d'un enfant de Glatigny à des fins de meurtre rituel.
Depuis lors le village de Glatigny était considéré par les Juifs comme maudit (“gessaert”). 344 ans après, une cérémonie met fin à cette situation.
Note généalogique sur Raphaël Lévy.

Eliane Roos-Schuhl
Noms bibliques
D'Adam à Esther, suivant l'ordre chronologique, l'auteur explique les noms les plus courants tirés de la Bible.

Mathilde Tagger
Questions de transcription
Quelques règles de transcription de l'hébreu, de l'arabe et du judéoarabe en français.

 

Lire en ligne et télécharger (réservé aux adhérents)

Acheter ce numéro (fichier pdf à télécharger)

Acheter ce numéro (exemplaire papier)