Revue 100

RÉSUMÉ DU N°100

 

Activités du Cercle

Familles

La descendance de Raphaël Vorms de Bionville

(Deuxième partie): la postérité de Hayman Vorms

Louis VORMS et Guy WORMS publient la liste de descendance d’Hayman, le fils aîné de Raphaël Worms, en se limitant ... à cinq générations de façon à ne pas impliquer les personnes vivantes, conformément à la déontologie en cours. Deux études détaillées de cas particuliers permettent (1) de dater le décès de Hayman Vorms par l’examen de sa postérité, (2) d’identifier l’épouse de Michel Vorms grâce à la déclaration d’un témoin du décès prématuré de leur fils Philippe (1-6.1)

 

A propos du patronyme Haas (Guebwiller-Belfort)

Denis INGOLD présente son travail sur l’origine de la famille chrétienne Haas, - parmi les descendants de laquelle on remarque le député Emile Keller et plus près de nous le cardinal Maurice Feltin, archevêque de Paris de 1949 à 1963. Leur ancêtre commun, Leopold/David Haas était un Juif qui se convertit au catholicisme à Guebwiller en 1617 à 22 ans. François Klee, dans une étude publiée en 1963 sur les origines juives de la famille Haas-Meyer, a été le premier à relever l’origine juive de Haas mais fait de son lieu de naissance une lecture que l’auteur critique. Le lieu de naissance est en fait Jungholtz. Denis Ingold présente le pour et le contre de deux explications : ou bien Leopold a adopté le nom chrétien Haas après son baptême ou bien David/Leopold a introduit son surnom juif Haas/zum Hasen, dans sa vie de chrétien. L’auteur opte pour cette dernière version.

 

A la recherche de ma famille Dilsheimer

C’est la naissance de ses petits-enfants qui a fait entrer Patricia HAAS en généalogie.
Sa grand-mère paternelle, Renée, est née à Versailles en 1881 de Samuel Schorestène et Sophie Dilsheimer. Les ancêtres de Samuel Schorestène/Schorstein viennent d’Alsace d’une famille de rabbins et de chantres. L’origine de Sophie Dilsheimer est plus difficile à cerner. Un pas décisif a été franchi grâce à Internet, complété par des visites aux cimetières parisiens auxquels Patricia Haas a pu fournir la preuve de sa qualité de propriétaire légale de la sépulture de l’ancêtre : elle a alors accédé aux documents recherchés. Sophie vient de Aschaffenburg en Bavière. L’auteur ne lit ni ne parle l’allemand mais elle a bénéficié en adhérant au CGJ de l’assistance dont elle avait besoin pour retrouver un de ses ancêtre né en 1720.

 

Mélanges

Nos adhérents ont répondu au Questionnaire

Georges GRANER, Joëlle ALLOUCHE-BENAYOUN, Philippe DANAN, Jean-Paul DURAN, Anne LIFSHITZ-KRAMS

Fin 2007 le Cercle a envoyé à ses adhérents un Questionnaire destiné à obtenir de leurs réponses une image fidèle de leurs rapports au CGJ. Les réponses ont été dépouillées selon les strictes règles qui s’appliquent aux enquêtes de ce type. Une équipe de cinq personnes a travaillé sous la direction de la Présidente du CGJ, Joëlle Allouche-Benayoun, universitaire sociologue. L’article fournit les résultats statistiques de ce travail et présente l’attitude de nos membres vis-à-vis des différents outils de recherche qui sont mis à leur disposition par le Cercle : la Revue, le Site, les conférences, la bibliothèque, les antennes de province etc.. Une analyse sociologique du contenu des réponses est proposée.

 

De Senior à Schneerso(h)n

Dans sa chronique d’onomastique hébraïque, Eliane ROOS SCHUHL s’interroge sur les variations de la racine senior qui forme, selon la prononciation, des noms ashkénazes et/ou sépharades. L’auteur sélectionne un nombre important de ses porteurs, souvent illustres, du Moyen Age aux siècles modernes à travers l’ensemble du monde juif.

Fonds de Documentation

Liste de documents et d'ouvrages reçus récemment

Revue de presse

Accès à la revue (exemplaire papier)

Accès à la revue (fichier pdf à télécharger)