Les Juifs à Paris en 1809-1810: le recensement du Consistoire

20.00€

Auteur: 

Elie NICOLAS & Claudie BLAMONT
Choisir une destination afin d'ajuster les frais de port

Publication Cercle de Généalogie Juive, Nouvelle Gallia Judaica. 2005; ISBN 2- 912785-30-8


Ce registre et sa publication offrent pour la première fois la photographie la plus complète qu'on puisse avoir de la population juive à Paris en 1809. Le manuscrit du document est conservé à la Bibliothèque du Jewish Theological Seminary of America à New York. C’est à partir d’un microfilm qu’a été établi le texte imprimé qui est présenté.


L’enregistrement est fait par famille, vraisemblablement dans l’ordre de comparution du chef de famille, qui renseigne sur son conjoint, les enfants et autres parents présents au foyer. Les informations fournies sont les suivantes : les patronymes, les prénoms, l’adresse des intéressés à Paris, la date et le lieu de leur naissance, le sexe et la situation familiale. Une dernière colonne comporte des observations, parmi lesquelles la durée de présence à Paris du chef de famille est presque toujours indiquée avec la notation que l’intéressé a satisfait (ou non) à la déclaration à l’état civil exigée par le décret du 20 juillet 1808. L’orthographe d’origine a été reproduite à l’identique ainsi que les transcriptions, souvent fautives, des officiers du Consistoire concernant les patronymes et les lieux de naissance des intéressés.

La présentation intégrale a donc été complétée par :
(1) un appareil de Notes rectifiant les patronymes et les noms de ville
(2) une étude du Recensement (histoire du document, nature et circonstances historiques de son établissement).
(3) des données sur les Juifs de Paris telles qu’elles apparaissent dans le Recensement (origines géographiques, adresses, professions, informations démographiques (répartition par âge et par sexe, statut des individus, composition des ménages..) de plusieurs index (patronymes et prénoms, listes des rues et de leurs habitants, patronymes et lieux de naissance, métiers …). Rappelons que l’état civil parisien, détruit dans les incendies de 1871 a été reconstitué pour 1/3 seulement. Ce document représente donc pour l’état civil de la population recensée un intérêt unique.


L’ensemble de cet appareil critique est facilement utilisable grâce à l’affectation à chaque personne d’un numéro permettant l’établissement de ces classements.
Un document indispensable à l’étude des familles juives à Paris au XIXe siècle.