Revue 94

 

SOMMAIRE du N°94

 

Activités du Cercle

 


Familles


De Lengnau à New-York : les Guggenheim
Deuxième partie : comment utiliser sa fortune

Jacques-Henri GOUGENHEIM

A partir de la seconde génération des fissures apparaissent dans l'harmonie familiale en même temps que le nombre des descendants s'accroît. Ce qui n'empêche pas toutes les branches de privilégier la création de nombreuses fondations caritatives et culturelles. Citons la
John Simon Guggenheim Memorial Foundation qui distribue, encore aujourd'hui, de nombreuses bourses de recherche, le Solomon R. Gugenheim Museum (dont Frank Lloyd Wright fut l'architecte), le Fonds Daniel Guggenheim pour la promotion de l'aéronautique etc.. Tout le monde connait le nom de Peggy Guggenheim et de sa célèbre collection, visible au palais Venier dei Leoni à Venise où la donatrice a fini ses jours en 1979. Ces multiples fondations sont maintenant gérées par de talentueux administrateurs sélectionnés hors du cercle familial qui en assurent la pérénité et le développement au plan mondial.


Ernest KALLMANN nous emmène dans Un périple biblique et généalogique comme tous aimeraient en faire. Un correspondant israélien, alors inconnu, a trouvé mention du nom d'un des trisaïeuls de E.K. dans une Bible familiale propriété d'une de ses parentes. La Bible a été publiée en 1837 par Léopold Zunz (1794-1886), le père du judaïsme réformé en Allemagne L'exemplaire contient des notes du propriétaire de la Bible qui y a consigné des évènements familiaux. L'histoire se termine comme un conte de fées : La généreuse donatrice fait cadeau à E.K. de la précieuse Bible dont il présente dans la Revue les liens qui relient les différents protagonistes de l'histoire.

 

 

A la recherche de l'ascendance alsacienne des Todrosse de Schalbach en Moselle
Pascal FAUSTINI

L'auteur présente ici un article de méthodologie centré sur l'exemple d'une recherche en Moselle et en Alsace : comment à l'aide d'«instruments» facilement disponibles remonter une filiation directe jusqu'au XVIIIe siècle en restant dans son fauteuil. Un brin d'intuition, quelques hypothèses et recoupements, la consultation d'outils de base -dont plusieurs ont pour auteurs des membres de notre association-, le tour est joué !

 


Mélanges

Les Juifs ressortissants espagnols de Salonique et la Shoah
Isaac REVAH


La première partie de cet article décrit l'histoire des Juifs de Salonique depuis le IIe siècle avant l'EC jusqu'à la Seconde guerre mondiale et lorsqu'en 1943 les Nazis déportent et massacrent 95% des 50 000 personnes de cette population.

En août 1943, Isaac Revah, alors âgé de 9 ans, et sa famille sont déportés de Salonique vers le camp de Bergen-Belsen dans un convoi de 367 Juifs espagnols. Ils y reçoivent un traitement moins dur que les autres déportés grâce à leur situation particulière de citoyens d'un pays allié de l'Allemagne nazie, détenteurs d'un passeport espagnol. L'auteur explique comment, après sept mois d'internement, ils sont rapatriés en Espagne d'où ils seront expulsés vers Gaza via le Maroc et l'Egypte. Après avoir vécu à Tel-Aviv, ils retournent finalement les uns en Grèce, les autres en France. Isaac Revah a participé en janvier 2007 à Madrid aux manifestations officielles en hommage aux victimes de la Shoah. «
J'avais décliné jusqu'à présent les demandes de témoignage sur ma déportation parce que je ne pensais pas être représentatif de la population des survivants», écrit l'auteur qui a bien voulu lever cet interdit pour faire au CCJ le 4 mai 2008 une conférence, puis publier l'article que vous lirez dans la Revue.

 

 

  Revue de livres

 

Fonds de Documentation   

Liste de documents et d'ouvrages reçus récemment

 

Revue de presse

 

Questions/Réponses

 

Accès à la revue (exemplaire papier)

Accès à la revue (fichier pdf à télécharger)