Revue 152

RÉSUMÉS du N° 152

Didier Amar
Mes familles, de Salonique à Paris
L’auteur (z’l) relate la vie de ses familles paternelle (Amar) et maternelle (Mizrachi/Allatini) à Salonique, et le destin tragique de plusieurs membres de sa parentèle lors de la Seconde Guerre mondiale. Il montre, à travers une description de la vie à Salonique, à la fin du 19e siècle et dans le premier quart du siècle suivant, l’implication de quelques grandes familles juives dans le développement et le rayonnement de la cité.

Christophe Morhange
Les Morhange de Metzervisse à Verdun, une famille franco-allemande d’une guerre à l’autre (1870-1918)
L’article retrace les trajectoires de vie d’une famille juive mosellane séparée par une frontière entre 1871 et 1918. Sur 13 hommes en âge de faire la guerre de 1914-18, 11 la feront au service de la France, 2 seulement, résignés, sous le drapeau allemand. Ces trajectoires traduisent à la fois une fidélité et une reconnaissance absolues à la France des Lumières et de la Révolution, mère de l’émancipation de 1791, et un triple traumatisme face à l’annexion allemande de 1871, à l’exil de 1872 et à la boucherie de la Grande Guerre.

Juliette Duplanil-Weill
“Weill et compagnie” : premiers pas dans la généalogie d’une famille juive alsacienne
L’autrice retrace le parcours initiatique qui l’a menée à la découverte de ses origines. En partant des archives familiales laissées par son arrière-grand-père, et guidée par un certain nombre d’intuitions, elle est parvenue à remonter les siècles pour reconstituer méticuleusement, génération par génération, son arbre généalogique. Ce voyage dans le passé d’une famille se conjugue à une exploration curieuse de la discipline généalogique.

Mireille Provansal
Les Lippmann de Verdun et leurs descendants, Juifs et citoyens
À partir d’abondantes archives familiales, M. Provansal déroule deux siècles d’histoire d’une famille juive lorraine, inscrite dans l’Histoire de France. Du Premier Empire à la République, du refus de l’annexion par l’Empire allemand en 1871 à l’engagement dreyfusard, toutes ces générations ont revendiqué leur citoyenneté française et démontré leur patriotisme.

Pierre-André Meyer
Louis alias Charles Philippe Caen (c. 1686 -?)
L’auteur s’interroge sur l’identité et l’ascendance de Louis Caen, Juif de Metz baptisé au château de Saint-Cloud le 10 septembre 1718, avec pour parrain Philippe d’Orléans, régent du royaume, et pour marraine sa mère la Princesse Palatine.

 

Lire en ligne et télécharger (réservé aux adhérents abonnés à la revue en 2022)

Acheter ce numéro (exemplaire papier)