Revue 144

RÉSUMÉS du N° 144

Roland Fellous, Esther Fellous, Marc Fellous
Les Rabbins du cimetière du Borgel, à Tunis
Les Rabbins du cimetière du Borgel ne sont pas que des noms sur des sépultures. S’intéresser à ces sages, à leur rôle dans la communauté, c’est aussi s’intéresser à l’histoire des Juifs de Tunisie et de ses courants, du 18e siècle à aujourd’hui. Les épitaphes sur leurs sépultures, gravées dans le marbre, résisteront longtemps au véritable « gommage » de la présence juive dans l’histoire de la Tunisie. Dans ce mémorial, le lecteur notera l’importance des légendes, des récits merveilleux qui entourent la vie de ces rabbins et entretient la dévotion qui les entoure.

Pierre-André Meyer
1870-1871 : le capitaine Jacques dit Gustave Meyer et les siens (Souvenirs familiaux, 1)
À l’occasion du cent-cinquantième anniversaire de la guerre franco-allemande de 1870-1871 l’auteur a rouvert un carton d’archives familiales concernant son arrière-grand-père, Jacques « dit Gustave » Meyer (1821-1897) et sa famille. Né à Colmar, engagé à vingt ans dans l’armée française et parvenu en 1867 au grade de capitaine, Jacques Meyer se retrouva en 1870, avec son frère Benjamin (1829-1913), lui aussi officier, dans l’armée de Bazaine assiégée à Metz. Faits prisonniers lors de la capitulation de la place, les deux frères furent emmenés en captivité à Coblence, laissant parents et amis dans l’inquiétude. De cette situation découla une correspondance mettant en relation parents et amis, écartelés entre Metz, Belfort et Paris, trois villes qui furent aux premières loges de cette guerre aujourd’hui bien oubliée. Par-delà cet épisode, l’article retrace l’histoire d’une famille juive d’Alsace ayant opté pour la France en 1872.

Emmanuel Fitoussi
Edouard Dana (1917-1943). Un voile levé sur la dernière année de sa vie

L’occupation de la Tunisie par les nazis fut interrompue au bout de six mois et par conséquent les déportations y furent peu nombreuses. Celle d’Edouard Dana apparait singulière. Dans quelles circonstances et pourquoi ce jeune père de famille, apparemment sans histoire, a-t-il été arrêté puis conduit par avion en Europe, avant d’être fusillé à Varsovie ? À partir d’archives de la Gestapo et des forces alliées après-guerre ainsi que des témoignages familiaux, l’auteur a mené une enquête sur la déportation de son grand-oncle. Par son prisme, c’est un épisode peu connu de l’histoire des Juifs de Tunisie pendant la Deuxième Guerre mondiale qui est ainsi dévoilé.

Rémy Chicheportiche
Sasportas d’Amsterdam et de Bordeaux : une même famille ?

Deux branches européennes de la famille Sasportas, celle d’Amsterdam et celle de Bordeaux, semblent pouvoir être enfin reliées : de nouvelles informations et des rapprochements inédits élargissent la descendance de rabbi Yaaqov Sasportas et éclairent l’éparpillement de sa famille en Europe et aux Amériques au 18e siècle.

Lire en ligne et télécharger (réservé aux adhérents abonnés à la revue en 2020)

Acheter ce numéro (exemplaire papier)