Revue 119

RÉSUMÉS du N° 119

Bernard Lyon-Caen
Généalogies croisées : meuble, publicité, radio. Première partie
Attiré par le rôle joué par quelques familles dans les activités liées en France au meuble, à la publicité et à la radio, les CHOUCHAN, GROSS, LÉVITAN, BLEUSTEIN, MARCUS, l'auteur établit des liens multiples entre elles, origine géographique, alliances matrimoniales, activités professionnelles, et suit leur évolution et leur descendance en France depuis la fin du 19e siècle.

Pascal Faustini
Les familles Harrosch / Harroch / Haroche du Maroc
A partir de la famille Harrosh de Marrakech (à laquelle appartient Serge Haroche, prix Nobel de Physique 2012), l'auteur essaie de préciser la généalogie des Harrosh et des Benharrosh marocains jusqu'à leur expulsion d'Espagne. Il propose un lien avec la dynastie rabbinique des Aschérides établie au Moyen-Âge à Tolède.

Anne-Marie Fribourg
Celui qui était « d'ailleurs et d'aucun pays » ou à la recherche de l’oncle « Ovar »
Cet article retrace l'itinéraire d'Howard Dieudonné Loria, né à Liverpool, Français d'Egypte, orphelin à 16 ans à Alexandrie, puis centralien et directeur d'usine à Orchamps dans le Jura.

Thierry Samama
L'état civil des Juifs de Tunisie pendant le Protectorat enfin accessible : la base BECANE
L'état civil indigène tunisien fut institué par le Protectorat en 1886. Les registres, consultables au Centre des Archives Diplomatiques de La Courneuve depuis quelques années, étaient néanmoins difficilement exploitables en raison de leur fragmentation et de l'absence de tables décennales. 25 adhérents du CGJ ont travaillé pendant 18 mois pour permettre la recherche et la consultation d'actes sur le site web du CGJ (réservé aux adhérents). La base de données ainsi constituée, appelée BECANE, est un outil fondamental pour la généalogie des Juifs de Tunisie.

Françoise Job
Généalogie et strates dans la communauté juive de Lunéville
Depuis 1753, date de sa fondation officielle, la communauté juive de Lunéville a été constituée de quatre strates successives de migrants : Messins et Alsaciens ; Alsaciens-Lorrains désireux de rester Français après 1871 ; émigrés d'Europe de l'Est ; et en 1962, réfugiés d'Algérie, la plupart originaires du M'zab. Un “melting pot” a fini par s'établir comme en témoigne un arbre généalogique aux multiples racines.

Michèle Feldman
Itinéraire d'un Français “israélite” alsacien : Edgard Sée (1873-1943)
A partir du journal tenu par Edgard Sée entre le 1er novembre 1942 et le 12 octobre 1943, veille de son arrestation et de sa déportation, Michèle Feldman retrace la vie de son grand-père dans le Paris occupé. C'est aussi l'occasion pour elle de remonter dans la généalogie de la famille Sée, et d'évoquer Reissel ou Rössel Sée, héroïne de la Révolution.

Pierrette Ouazana
Etude d’un acte d'état civil délivré à Mascara (Algérie) en 1856
Comment lire un acte d'état civil ? Quels renseignements peut-il apporter sur la famille ? Comment retrouver les liens familiaux parfois difficiles grâce à l'étude appliquée d'un acte ?

Mathilde Tagger
Yaakov Abehsera et sa famille : entre Syrie et Maroc
Le vénéré Rabbi Yaakov Abehsera, en route du Tafilalet au Maroc vers la Terre Sainte, est décédé à Damenhour en Egypte en 1880. C'est le plus célèbre de cette dynastie rabbinique marocaine. Ses ouvrages et ses descendants sont bien connus. Plusieurs versions expliquent l'origine du nom : homme à la natte, fabricant de nattes, assis sur une natte, et une seule désigne Joubar, près de Damas comme origine de la famille. Qui croire ?

Lire en ligne et télécharger (réservé aux abonnés à la revue en 2014)

Acheter ce numéro (fichier pdf à télécharger)

Acheter ce numéro (exemplaire papier)