Mascara 1835

En juillet 1835, après le désastre de la Macta, le Maréchal Clauzel est nommé Gouverneur Général de l’Algérie par le roi Louis Philippe; il organise très rapidement une offensive contre Abd el Kader : l’objectif est Mascara, alors capitale de l’Émir, à 80 kilomètres au sud-est d’Oran.

Après quelques batailles où ils sont battus, les soldats d’Abd el Kader en déroute massacrent les Juifs de la communauté de Mascara qui compte un peu moins de mille personnes ; il y a 60 morts.

L’armée française occupe Mascara le 7 décembre et Clauzel donne l’ordre d’évacuer la ville dès le lendemain.

L’armée française emmène les Juifs avec elle ; après une marche difficile et désastreuse, une partie de ces derniers se réfugie à Mostaganem tandis que l’autre partie va à Oran. 

 

À Paris, les Rothschild apprennent les malheurs de leurs coreligionnaires et envoient 10000 francs pour aider ces infortunés ; ce don est mentionné à Alger par le Moniteur Algérien et à Paris par le Moniteur Universel[1] ; l’administration française va se charger de les répartir ; pour cela, en octobre 1836, elle dresse deux listes des réfugiés[2], une à Oran et l’autre à Mostaganem, qui donne des renseignements inestimables sur les réfugiés et leurs familles[3].

<<Ces documents donnent une véritable photographie de la communauté [juive] au moment où elle était encore installée à Mascara, dans le mellah[4]…et révèlent à quel point la communauté juive de Mascara a été touchée par la guerre entre Abd el Kader et l’armée française[5]>>.

Anita et Christian Fizet ont effectué les relevés de ces documents qui sont aujourd’hui sur notre site.

Accès aux listes (base de données REGIE)

 

Remarque

Ces documents mentionnent plusieurs cas de polygamie ; celle-ci sera légale pour les Juifs d’Algérie jusqu’au Décret Crémieux en 1870 ; en 1865, une décision de la Cour Impériale d’Alger donnera les fondements de la doctrine juridique.

Références

Valérie Assan, «L’exode des Juifs de Mascara, un épisode de la guerre entre Abd el Kader et la France» dans Archives Juives, 2005/2

Adrien Berbrugger, Relation de l’expédition sur Mascara, 1836 (Sur Gallica)




[1] Moniteur Universel, 21 mars 1836, page 1. Cf. encadré.

[2] Ces deux documents se trouvent au CAOM, Archives du Gouvernement Général.

[3] Ces deux documents sont bien antérieurs à la mise en place de l’état civil, Oran, 1837, Mostaganem, 1843 et Mascara, 1844.

[4] Valérie Assan, «L’exode des Juifs de Mascara, un épisode de la guerre entre Abd el Kader et la France», Archives Juives ; 2005/2 Vol.38, p.17.

[5] Valérie Assan, id., p.19.